Branch Indicator

  • Vous êtes ici: S&P Belgium

Langues

Projets

Renforcement d’un mur de soutènement avec S&P ARMO-mesh - Wildlands Adventure Zoo - Emmen, Pays-Bas

Renforcement statique (voie sèche)

Renforcement d’un mur de soutènement avec S&P ARMO-mesh - Wildlands Adventure Zoo - Emmen, Pays-Bas

Le Wildlands Adventure Zoo Emmen est un zoo situé aux Pays-Bas. Il a été fondé en mai 1935 sous le nom de Zoo-Park Emmen. Après sa rénovation dans les années 2013-2016, le zoo a à nouveau été ouvert au public le 25 mars 2016. Après sa réouverture en tant que parc d’aventures animalières, le parc a attiré 1,3 million de visiteurs l'année de sa réouverture. Dans le parc, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, on a érigé des murs dans lesquels l'eau ou les animaux constituaient un fardeau pour la structure, surtout là où on trouvait des animaux forts et gros comme les rhinocéros et les éléphants.

Sujet 
Renfort statique avec béton projeté (voie sèche)
Objet 
Wildlands Adventure Zoo
Ville 
Emmen
Etat 
Province de Drenthe
Pays 
Pays-Bas
Date 
2015
Durée 
24 Mois

Situation de départ

Pour « Jora Visio BV », un projet a été créé à partir d’une couverture en béton projeté. La couverture est conçue comme une finition décorative sur un mur de soutènement et devrait avoir l'aspect naturel d'une pierre. La construction prévue consiste en un mur de soutènement préfabriqué dont les éléments ne sont pas reliés les uns aux autres. Le sol est posé sur un côté des murs de soutènement. De l’autre côté du mur de soutènement est appliqué du polystyrène expansé, qui est découpé dans des formes fantaisistes, de sorte que la forme de la couverture en béton projeté se rapproche encore plus de l’aspect d’une pierre. La couverture de béton projeté est reliée au mur de soutènement préfabriqué par des ancrages en acier. Ceux-ci sont enfermés dans le béton et relié au polystyrène expansé. Le dimensionnement de ces ancrages est réalisé par le bureau d’ingénieur Emmen. Une charge de 3 tonnes par 1 m2 est considérée comme une situation pouvant se produire régulièrement et représente un éléphant dont les pattes antérieures s'appuient ou se tiennent contre le côté du mur. La couverture de béton projeté doit pouvoir absorber cette charge régulière sans se fissurer. Les grosses charges sont considérées comme catastrophe et sont très rares. La couche de couverture peut se fissurer. En cas extrême, le treillis carbone ARMO-mesh existant est utilisé pour maintenir en place des corps étrangers en vrac. Une réparation serait ensuite nécessaire.

Solution

Les fissures résultant d'une déformation (réduction) induite par la température ne peuvent être exclues en raison de la forme irrégulière et de l'absence d'allongement. Les dilatations sont optiquement indésirables, les fissures sont considérées comme acceptables car elles se produisent également dans les formations rocheuses naturelles.

L'utilisation d'un treillis de carbone comme mesure de réduction de la largeur de fissure est beaucoup moins efficace qu'un renforcement de filet en acier conventionnel. Les largeurs de fissure sont donc plus grandes que d'habitude dans les structures en béton. Il convient de noter que dans les armatures en acier conventionnelles, la largeur de la fissure doit être limitée afin d'éviter la corrosion de l'armature et l'écaillage (pourriture du béton). La corrosion de l’armature étant impossible avec le système ARMO, aucune exigence n'est imposée à la largeur des fissures du point de vue de la durabilité.

Le béton projeté peut être chargé par des éléphants debout ou appuyés contre la couche supérieure. Cette solution permet de renforcer la construction et présente l'avantage de maintenir des parois encore plus minces.

Matériaux

S&P ARMO-mesh 200-200
S&P ARMO-mesh L500
S&P ARMO-crete RC

Galerie d'images

Service

Fiche de contact

Branche S&P responsable

Produits associés

Vous êtes ici

    Contact

    S&P

    SIMPSON Strong-Tie